Sources :
Hervé Lanouzière
Bénédicte Haubold in Les risques psychosociaux

Pas de stratégie sans risque… humain

Les risques psychosociaux (RPS) sont inhérents
à toute stratégie

IMG_1911Les risques psychosociaux (RPS) ou les risques humains dans l’entreprise ne sont jamais abordés sous un angle « business ». On évoque plutôt, de manière « psychologisante », une notion vague et fourre-tout censée rassembler des phénomènes aussi divers que : le stress, le harcèlement, les violences, la charge de travail, les troubles musculo-squelettiques, etc.

Alors, quand le dirigeant s’intéresse aux risques psychosociaux (RPS), il a plutôt l’impression de s’engager dans une action humanitaire déconnectée de son modèle économique.

Définir les risques psychosociaux (RPS) comme « des tensions humaines potentiellement générées par la mise en œuvre de la stratégie » dans une entreprise, une association,  etc., permet de rechercher les causes possibles de ces tensions. Tous les registres de l’entreprise sont concernés : stratégie, organisation, management, culture, structures…

L’approche que propose Artélie est résolument pluridisciplinaire, concrète, pragmatique, ancrée dans les enjeux de l’entreprise, sa gestion des risques et la qualité de vie au travail.

Car il n’existe pour ainsi dire aucune décision structurante de l’employeur qui ne soit susceptible d’avoir des répercussions sur la santé physique comme mentale des salariés, et donc, par voie de conséquence, sur la qualité de vie au travail et la gestion des risques.

Cette définition ne culpabilise pas les salariés : ce qui est en cause n’est pas tant leur personnalité et leurs éventuelles faiblesses que les conséquences d’une politique qui s’impose à eux.

Elle ne stigmatise pas l’employeur, car elle ne fait pas de la mise en œuvre de sa stratégie une contrainte fatalement pathogène ; elle rappelle simplement qu’elle peut le devenir.

L’approche que propose Artélie est résolument pluridisciplinaire, concrète, pragmatique, ancrée dans les enjeux de l’entreprise. La responsabilité de l’employeur est d’évaluer les conséquences potentielles de ses choix sur la santé de ses collaborateurs.